Météorite de Gibeon

© moongateclimber

La météorite Gibeon est une météorite qui a été trouvée au dix-neuvième siècle, plus précisément en 1836, sur le continent africain, en Namibie. On peut en observer des échantillons à différents endroits mais les plus beaux sont certainement ceux qui sont exposés à Windhoek, sur le territoire namibien. Il existe par ailleurs de nombreux monuments en Namibie et ces derniers ne se résument pas à cette simple météorite.

La météorite Gibeon

© moongateclimber

Cette météorite est un exemple typique d’octaédrite de par la nature de sa structure qui est cristalline. Il s’agit par conséquent d’une météorite de fer, étant constituée d’un alliage de fer et de nickel mais une de ses particularités est qu’elle possède également du cobalt. On a pu, grâce à des calculs très pointus et complexes, déterminer sa masse totale avant son impact. Elle se monte à environ vingt-six tonnes, ce qui la positionne parmi les plus grosses météorites que l’on a réussi à identifier et répertorier. Il faut savoir qu’elle s’est de plus désintégrée en partie avant de frapper la Terre et ceci en de très nombreux fragments.

Un énorme champ d’éparpillement

Les fragments de la météorite Gibeon sont disséminés sur une zone, de plusieurs centaines de kilomètres, de forme elliptique. Son nom vient de la ville la plus proche qui est précisément appelée Gibeon. Certains peuples d’Afrique australe se servaient déjà des fragments de la météorite Gibeon pour façonner des flèches mais également pour construire toute sorte d’outils. C’est le capitaine britannique J. E. Alexander qui fut le premier à expédier des échantillons en Europe. Ces derniers ont été analysés à Londres par l’astronome John Herschel qui a confirmé pour le coup que leurs origines étaient extraterrestres. Certains chercheurs ont encore le privilège, à l’heure actuelle et chaque année, de récolter quelques kilogrammes de cette météorite.


Découvrez les monuments à visiter en Namibie :
Tsumeb en Namibie
La météorite d’Hoba
Twyfelfontein