Cape Cross

© fabio lamanna
The seal colony at Cape Cross, on the atlantic coast of Namibia, Africa. View on the shoreline and the rough waving ocean.

Vous souhaitez découvrir Cape Cross ? La Namibie, pays situé au sud-ouest de l’Afrique, se caractérise par le désert du Namib à la faune et à la flore très diversifiées. La nature est très présente dans ce pays. Elle est sauvage, protégée et immuable depuis des millénaires. Les nombreux parcs de Namibie présentent une vaste palette de paysages et de thèmes. Le Damaraland, par exemple, est un parc idéal pour les safaris puisque les animaux y évoluent en totale liberté.

Cape Cross

huge colonies Brown fur seal, Arctocephalus pusillus, Cape Cross, Namibia

© vladislav333222

En 1846, Diogo Cao, navigateur Portugais, a découvert Cape Cross, le long de Skeleton Coast (la Côte des Squelettes). Ce cap constitue le point le plus au Sud de l’Afrique auquel est jamais parvenu un Européen. Cette réserve est située à 128 km de la ville côtière de Swakopmund. De nos jours, Cape Cross héberge la plus importante colonie d’otaries à fourrure que compte la Namibie. Au moment de la reproduction, en décembre, elle abrite 100 000 spécimens. Spectacle étonnant : l’océan et les rochers sont alors envahis d’otaries qui se prélassent le long de la côte. Le vacarme de leurs cris sourds masque le bruit de l’océan.

Paradis des otaries

Cape Cross Seal Reserve in the South Atlantic in the Skeleton Coast, Namib desert, western Namibia. Home to one of the largest colonies of Cape fur seals in the world.

© Luis

Une espèce de rambarde permet aux touristes d’évoluer, pendant environ un quart d’heure, au milieu de ces animaux. Sensations fortes garanties ! Il faut savoir qu’un mâle peut atteindre les 350 kg ! Les otaries, contrairement aux phoques, possèdent des pavillons d’oreille. Elles n’effectuent pas de migration mais accomplissent parfois des longs trajets en mer, pour se rendre au Cap, par exemple. Les otaries à fourrure vivent toute l’année au Cap. Cependant, leur nombre diminue lorsque les jeunes sont chassés par leurs parents afin d’apprendre à se débrouiller seuls en mer, avant la saison des amours. Les chacals et les hyènes brunes, que l’on peut voir sur la plage, sont leurs prédateurs. Ils affectionnent particulièrement les jeunes otaries.


Les réserves naturelles en Namibie :
Le parc Etosha
Le parc Okonjima en Namibie
La réserve nationale de Waterberg
Découvrir Okaukuejo
Partir à Naukluft