Spitzkoppe

© Michael

Parmi les sommets en Namibie qui ne demandent qu’à être admirés, il y a bien sûr le Groot Spitzkoppe. Monument géologique mais pas que, ce qu’on surnomme le Cervin de Namibie est aussi un lieu d’histoire et de vie, où les visiteurs peuvent aujourd’hui s’isoler le temps de renouer avec la nature sauvage.

Le Spitzkoppe : une curiosité géologique

Agota

Montagne de pierre aux teintes orangées culminant à 1784 mètres d’altitude, le Spitzkoppe, qui signifie « chapeau pointu » en afrikaans, est une curiosité géologique comme il en existe tant d’autres en Namibie.
Cet amoncellement rocheux impressionnant est implanté dans la région de Damaraland, dans l’Ouest du pays. Plus précisément, il est situé dans le désert du Namib, qui est un des plus vieux déserts au monde.
Dans cette région chaude et aride, l’ascension du pic est difficile et les touristes cantonnent généralement leur visite au pied des roches et le long des plaines avoisinantes. Il est tout de même possible de l’escalader mais certains rochers étant particulièrement lisses, cela reste fastidieux, voire dangereux.

Une montagne aux milles facettes

Kleine Spitzkoppe

mophoto

Âgée de 700 millions d’années, cette poche de magma granitique, en terre des Damaras, continue encore de se dessiner aujourd’hui. Pour l’instant, l’érosion a formé une arche naturelle qui s’apparente un peu à la forme d’un œil. Quand il fait plus humide, l’eau de la pluie peut se loger dans les cavités rocheuses, formant ainsi des piscines naturelles, même si les visiteurs ne sont pas invités à y patauger. Mais il n’y a pas que les formes arrondies et intrigantes de la montagne qui attirent les regards. Aux lever et coucher du soleil, le Spitzkoppe offre un spectacle splendide avec ses couleurs. Tantôt orange, tantôt rosé, le pic peut aussi se décliner en violet ou rougeâtre en fonction des différents moments de la journée.

Un tableau hors du temps

Famous Spitzkoppe, granites more than 700 million years old. Namibia. Africa

urosr

Pour pouvoir profiter de ces instants exceptionnels, les visiteurs paient un droit d’entrée. Ils peuvent ensuite planter leurs tentes gratuitement sur des emplacements de camping libres. Mais pas de panique à avoir quant à la foule. Les plaines environnantes sont assez spacieuses pour que chaque groupe de touristes se sente seul au monde dans ce décor unique qui semble suspendu dans le temps.

La journée, après un peu de marche et de l’escalade, il est possible d’aller admirer les peintures rupestres présentes sur le site. Elles sont l’oeuvre des Bushmen, encore appelés Sans ou Bochimans. A travers les fresques, vous pourrez avoir un petit aperçu de ce qu’était la vie pour ces Hommes à la fin de la Préhistoire.

Une maison pour des centaines d’espèces

Même si cela semble moins évident au premier abord, il est aussi possible d’aller à la rencontre des animaux lorsque vous venez visiter le Spitzkoppe. Des damans des rochers y vivent tout au long de l’année et de temps en temps, vous pouvez apercevoir des éléphants du désert et des springboks. Ce sont des antilopes aux cornes courbées qui, lorsqu’elles se sentent menacées ou lorsqu’elles chassent, sont capables d’effectuer des bonds d’une quinzaine de mètres. Enfin, vous pouvez aussi croiser des reptiles sur le site. Quelques serpents réputés dangereux y sont installés, comme le mamba noir par exemple.


Les montagnes à découvrir en Namibie :
Gamsberg
Brandberg

Nos programmes passant par Spitzkoppe