Fish river canyon

© Carsten Krueger

La Namibie, réputée pour ses nombreux sites naturels incontournables, offre l’opportunité de découvrir des paysages grandioses. On pourra citer, entre autres, le désert du Namib, le parc d’Etosha, les plaines du Damaraland, Walwis Bay ou encore les chutes d’Epupa. Ces dernières, situées sur le fleuve Kunene, tracent la frontière angolaise. Signifiant « eaux fracassantes et écumantes » en langue Héréro, ces chutes peuvent atteindre jusqu’à 37 mètres. Tout aussi spectaculaire est le fameux Fish River Canyon formé au sud du pays. Bien qu’étant le second plus long canyon du monde après le Grand Canyon des États-Unis, il n’a pas à rougir face à son homologue américain. Randonneurs, photographes et amateurs de la nature visitent chaque année ce lieu exceptionnel.

Caractéristiques naturelles du Fish River Canyon

Appartenant aujourd’hui à l’entreprise publique Ais-Ais Richtersveld Transfrontier Park, le Fish River Canyon désigne à la fois une rivière longue de 800 km et un canyon de 160 km de long pour 26 km de large, avec une profondeur allant jusqu’à 550 m.

landscape of oldest in the Fish river Canyon, south Namibia

homocosmicos

Concernant la composition minérale du canyon, on pourra relever la présence de pierre calcaire brute, de quartz scintillant, de schistes fin et de lignes de failles. La rivière, qui est la plus longue de la Namibie, prend sa source à l’est des montagnes de Naukluft et commence son parcours à Seeheim. Au bout de 200 km, une partie se dirige vers le plus grand réservoir aquatique du pays : le Hardap Dam (28km²). Pour cette raison, la rivière fournit un courant discontinu, les bêtes se contentant de bassins irréguliers pour s’abreuver lors de la saison sèche. Enfin, le Fish River Canyon se termine à Ais-Ais, où la rivière s’écoule dans la « Orange River », à la frontière avec l’Afrique du Sud.

Histoire du paysage

L’histoire de la formation des plus vieilles pierres de Namibie a débuté il y a plus d’un milliard d’année. L’érosion d’une haute montagne sur une vaste plaine alimentée par l’océan, il y a de cela 500 millions d’années, fournit une première explication. La constitution biologique du Fish River Canyon démarre alors 300 millions d’années plus tard. Un long graben (nom utilisé pour désigner un fossé tectonique) formé le long d’une faille permet la création de la vallée de la Fish River.

Alessandro

À cette époque, les bords de la vallée sont éloignés de 20 km par rapport aux bords actuels du canyon, et le lit de la rivière se situe 300 m plus haut qu’aujourd’hui. Ensuite, la période des glaciations gondwaniennes aurait accentué la profondeur du graben par l’action des glaciers. 180 millions d’années plus tard, l’approfondissement connaît une autre étape marquante avec la séparation du continent Gondwana et l’élévation du continent africain, facilitant ainsi le processus d’érosion. Pour ces raisons, le Fish River Canyon constitue désormais un paysage fabuleux caractérisé par des dimensions gigantesques.

Les principales manières de visiter le Fish River Canyon

Plusieurs possibilités s’offrent aux visiteurs souhaitant agrémenter leur parcours d’étapes plus particulières. En premier lieu, marcher le long de la rivière en observant le lever du soleil offre une tranquillité absolue accompagnée d’une vue splendide. Ce spectacle, sublimé par le passage des papillons et des oiseaux, permet aussi d’admirer une flore particulière : les arbres à carquois. Précisons qu’à l’ouest de la rivière s’étend le Sperrgebeit National Park qui comprend plus de 1600 espèces de plantes

Carsten Krueger

Pour les plus motivés, il est possible d’effectuer une randonnée de 85 km (compter 4 à 5 jours) sur le sol du canyon. Ce parcours, qui nécessite un permis validant une condition physique suffisante, permet une expérience immersive totale dans la nature. Celle-ci permet de profiter du calme de l’isolement, mais aussi du spectacle de la faune sauvage (babouins, zèbres des montages, spermophiles, koudous, oryx, ou encore des « klipspringers »). Après avoir marché le long du lit de rivière, fait quelques baignades et observé les dunes de sables, le trajet s’achève près d’un hôtel où l’on peut se relaxer dans des eaux thermales.

Informations pratiques pour les touristes

L’entrée du parc est située à 10 km du fameux point de vue Hell’s Bend. Il est aussi préférable de savoir qu’une fois arrivé sur les lieux du canyon, il n’est pas aisé de le repérer. En effet, il s’agit d’apercevoir une chute de 500 m à partir d’un plateau sur lequel on est soi-même situé. Il est par ailleurs important de rappeler les conditions extrêmes dues à la température, celle-ci pouvant atteindre 50 degrés dans le canyon. Concernant la randonnée sur 85 km, elle ne peut être réalisée qu’entre le 15 avril et le 15 septembre en raison des risques d’inondation lors de la saison des pluies. Pour ceux qui s’aventureraient dans les milieux les plus sauvages du Fish River Canyon, il est conseillé de prendre garde aux babouins, ces derniers étant capables de dérober les affaires personnelles des randonneurs.


Les chutes d’eau à découvrir en Namibie :
Chutes Epupa en Namibie
Les chutes Victoria
Le canyon de Sesriem