Culture en Namibie et Découverte Locale

© www.planetphoto.ch
Namibia, Himba people

La culture en Namibie et son potentiel géographique lui valent l’appellation « d’âme de l’Afrique« . Potentiel caractérisée par de vastes espaces ouverts, des paysages à couper le souffle et de grands contrastes : océan, dunes, montagnes et déserts. Ce vaste désert de dunes et de brumes tourbillonnantes remue l’esprit et bouge le cœur. La Namibie, est si vaste et peu peuplée qu’il est possible de découvrir d’immenses espaces ouverts sans routes, villes, arbres ou même pierres, juste le vent du désert solitaire qui traverse l’un des coins les plus enchanteurs de la terre. Voici pour vous le guide de voyage en Namibie.

 

Histoire et culture en Namibie

First Namibian President monument and Luteran Christ Church in the center of Windhoek, Namibia

vadim nefedov

Ce pays africain a été fondé en 1990 après avoir obtenu son indépendance de l’Afrique du Sud. La densité de population est la deuxième plus faible au monde, ce qui signifie que les résidents ont une superficie importante par personne. Les humains habitent la région depuis l’antiquité et les tribus parlant le Bantou ont commencé à arriver au 14ème siècle après JC. Les colonisateurs allemands ont commencé à développer l’agriculture et l’infrastructure dans la région au cours des années 1800 jusqu’en 1915, date à laquelle l’Afrique du Sud a repris son administration. La population actuelle de la Namibie est de 2,1 millions d’habitants et se compose de plusieurs tribus et groupes ethniques différents. Découvrez dès maintenant l’histoire de la Namibie !

 

Affiliation linguistique

Waving Fabric Flag of Namibia

Premium Collection

Malgré la petite population, il existe une grande variété linguistique dans la culture en Namibie. La plupart des Namibiens parlent des langues bantoues comme l’Oshiwambo et l’Otjiherero comme première langue. D’autres parlent des langues khoïsan (Nama/Damara et diverses langues bushman), tandis qu’un plus petit pourcentage est fait de locuteurs natifs de langues indo-européennes comme l’afrikaans et l’anglais. L’afrikaans a été promu comme une langue de communication plus large avant l’indépendance et est encore largement parlé dans le sud et le centre de la Namibie. Au moment de l’indépendance, l’anglais a été choisi comme langue principale pour le gouvernement et l’éducation. Car il n’était associé à aucune ethnie de la culture en Namibie et pouvait faciliter l’interaction avec le monde extérieur. Les citadins, les jeunes et les habitants du Nord sont plus susceptibles de l’avoir appris.

 

Tribus et ethnies de Namibie

La Namibie est un pays relativement petit, ne comptant en moyenne que trois personnes par kilomètre carré et totalisant à peine plus de deux millions d’habitants. Mais la culture en Namibie est incroyablement diversifiée. Il y a 12 grands groupes ethniques différents avec un large éventail de tribus parmi eux, et une trentaine de langues uniques sont parlées dans tout le pays. Voici quelques-unes des tribus faisant partie de la culture en Namibie que vous ne connaissiez peut-être pas.

 

Herero

SONY DSC

À l’origine, le peuple Herero a émigré d’Afrique centrale et a des origines bantoues. Aujourd’hui, beaucoup d’éleveurs vivent dans des zones rurales où le bétail est considéré comme un bien précieux. Beaucoup de femmes rurales de Herero portent encore des robes comme celles que portaient les leurs avant. Robes qui sont un retour à la mode missionnaire allemande de l’époque victorienne.

 

Himba

© mophoto

Les Himba vivent dans le coin nord-ouest de la Namibie et beaucoup vivent encore un mode de vie traditionnel, semi-nomade, élevant des moutons, des chèvres et du bétail dans un isolement relatif. Beaucoup de femmes Himba vivant dans les villages ruraux continuent à se mettre les seins nus et à enduire leur peau d’un mélange de beurre, de cendre et d’ocre pour rester jeunes. Ça marche ! Même les femmes Himba plus âgées ont une peau lisse et enviable.

 

Tswana

Il n’y a qu’environ 6 000 Tswana en Namibie, ce qui en fait le plus petit groupe culturel. Ils sont apparentés au peuple Tswana dont le Botswana tire son nom. Les Tswanas namibiens se composent de trois groupes, dont le plus important est le Tlharo, le deuxième est le Tlhaping et le troisième le Kgalagadi qui se sont mélangés dans une certaine mesure avec les Bushmen du Kalahari. La plupart des Tswana vivent dans l’est de la Namibie, autour de la ville de Gobabis.

 

Bushmen San

bushmen in the kalahari desert

lumen digital

Les premiers habitants de la région et l’une des dernières sociétés de chasseurs-cueilleurs du monde, les San vivent en Namibie et au Botswana. On sait beaucoup de choses sur la vie traditionnelle des bushmen, parce qu’à partir du niveau anthropologique, ils sont l’un des peuples les plus étudiés au monde. Les perspectives pour les San ne sont pas encourageantes. Bien que certaines organisations travaillent à préserver leur culture, les dernières zones où elles pourraient maintenir leur mode de vie sont progressivement converties en terres agricoles commerciales ou en concessions minières.

 

Khoisan

Le nom « Khoisan » se rapporte généralement aux chasseurs et aux éleveurs d’un certain nombre de groupes ethniques qui parlent un langage distinctif, bien que ce ne soit pas le nom que la population utilise pour elle-même. Historiquement, il y avait deux groupes de peuples dans la famille des langues Khoisan, les pasteurs ou les éleveurs Khoi Khoi et les San, qui étaient des chasseurs et des cueilleurs. Aujourd’hui, ils sont connus collectivement comme le Khoisan.


Réalisez un tour d’horizon sur la Namibie avant de partir :
Le climat en Namibie
Les activités en Namibie
À la découverte des animaux
Culture et découverte locale

Himbas : Peuple mythique de la Namibie

Himbas : Peuple mythique de la Namibie
En savoir plus

Khoïsan, Parent de l’humanité

Khoïsan, Parent de l’humanité
En savoir plus

La langue officielle en Namibie

La langue officielle en Namibie
En savoir plus
Votre devis sur mesure
Demander un devis